INFORMATION

Découvrez les dernières informations suite aux annonces du 21/09/20 et les mesures que nous prenons dans le contexte sanitaire actuel pour vous permettre d’assister à vos concerts dans les meilleures conditions en cliquant ici.

Yuja Wang

Piano

Yuja Wang est née à Pékin dans une famille de musiciens. Après des études de piano en Chine pendant son enfance, elle se perfectionne au Canada et au Curtis Institute of Music de Philadelphie sous la direction de Gary Graffman. Sa percée internationale a lieu en 2007, lorsqu’elle remplace Martha Argerich en tant que soliste avec l’Orchestre symphonique de Boston. Deux ans plus tard, elle signe un contrat exclusif avec Deutsche Grammophon. Elle a pris place depuis lors parmi les artistes de premier plan au niveau mondial. Elle est partout acclamée pour sa technique éblouissante, la puissance de son jeu, sa présence scénique et surtout sa profonde musicalité.

Dans son actualité récente, Yuja Wang a participé pendant un an à Artist Spotlight, une résidence au Barbican Centre de Londres comprenant la première audition londonienne du nouveau concerto pour piano de John Adams, Must the Devil Have All the Good Tunes ? (créé par elle au printemps 2019), avec le Los Angeles Philharmonic dirigé par Gustavo Dudamel, ainsi que des récitals avec le violoncelliste Gautier Capuçon, le clarinettiste Andreas Ottensamer et en solo.

À l’automne 2019, elle a effectué une tournée en Chine avec les Wiener Philharmoniker, donnant des concerts à Macao, Guangzhou, Shanghai et Wuhan. Début 2020, Yuja Wang et Gautier Capuçon se sont retrouvés pour une tournée de onze récitals dans les principales salles européennes, notamment la Philharmonie de Paris et le Konzerthaus de Vienne. Elle a entamé en février une vaste tournée de récitals dans des salles majeures d’Amérique du Nord et d’Europe (Carnegie Hall de New York, Davies Symphony Hall de San Francisco, Concertgebouw d’Amsterdam…).

En outre, Yuja Wang a joué récemment avec le Boston Symphony et Andris Nelsons, avec le Toronto Symphony et Gustavo Gimeno, avec le San Francisco Symphony et Michael Tilson Thomas, et avec l’Orchestre de Philadelphie et Yannick Nézet-Séguin.