Symphonique | Orchestre national de Lyon

La Mer

Nikolaj Szeps-Znaider

Fri. 20 May | Sat. 21 May
Réserver

Ce concert ne sera pas précédé d'un concert Avant-Scène comme indiqué sur les billets et sur la brochure de saison. Une erreur s'est malheureusement glissée lors de la réalisation de ces documents. Nous vous remercions de votre compréhension.

La Mer

Fri. 20 May | Sat. 21 May

Réserver

Dans Dreydl, donné en création mondiale, Olga Neuwirth plonge dans l’imaginaire yiddish. Deux partitions orchestrales aux couleurs et aux rythmes puissants complètent ce programme, montrant que la musique française est bien loin de la délicatesse éthérée à laquelle on la réduit parfois.

Programme

Florent Schmitt

La Tragédie de Salomé (version symphonique de 1910)

25 min
Olga Neuwirth

Dreydl (co-commande Orchestre national de Lyon et Staatskapelle de Dresde, création mondiale)

11 min
Claude Debussy

La Mer, trois esquisses symphoniques

25 min

Compositrice associée de l’Auditorium-Orchestre national de Lyon, Olga Neuwirth s’inspire du mouvement d’un dreydl, toupie avec laquelle les enfants jouent encore aujourd'hui pendant la fête des lumières de Hanoukka, pour méditer sur le temps qui passe et la circularité fatale du destin. Commande de l’AONL  donnée en création mondiale, cette partition née durant les périodes de confinement puise son énergie dans le souvenir de rythmes de danse. La danse affleure sans cesse également dans La Tragédie de Salomé, musique de scène de 1907 dont Florent Schmitt tira trois ans plus tard cette version symphonique. Cette partition aux couleurs vives, aux effets puissants, au rythme incandescent fit l’admiration de Stravinsky, avant même qu’il compose lui-même L’Oiseau de feu, Le Sacre du Printemps et Petrouchka. L’œuvre culmine sur la cataclysmique «Danse de l’effroi», déferlement d’énergie brute traduisant le délire croissant de la protagoniste. Avant cela, Schmitt nous régale de pages magiques, comme les «Enchantements sur la mer». Ce mouvement forme des prémices idéaux à La Mer, éblouissant triptyque symphonique de Debussy traduisant en sons les impressions produites devant l’immensité des flots, le miroitement des vagues, la légèreté de l’écume, le souffle du vent ou le reflet d’un soleil radieux.

 

Auditorium-Orchestre national de Lyon

04 78 95 95 95
149 rue Garibaldi
69003 Lyon

L’Auditorium et l’Orchestre national de Lyon : la musique au cœur de la cité. 160 concerts par saison : concerts symphoniques, récitals, ciné-concerts, jeune public, jazz, musiques actuelles et musiques du monde, mais aussi ateliers, conférences, afterworks…