INFORMATION

En raison du contexte sanitaire actuel, nous sommes contraints de prolonger la fermeture de l’Auditorium jusqu'au 15 mai 2021. Cliquez ici pour plus d’informations

Antoine tamestit

Alto

Antoine Tamestit est l’un des altistes les plus en vue de la scène internationale. En plus de sa technique inégalée et de sa profonde musicalité, il est reconnu pour la profondeur et la beauté de sa sonorité. Son répertoire est vaste, du baroque au contemporain ; il a joué et enregistré plusieurs créations mondiales, notamment le concerto de Jörg Widmann en 2015, La Nuit des chants de Thierry Escaich en 2018, le Concerto pour deux altos de Bruno Mantovani avec Tabea Zimmermann, les Vestiges de chansons et Weariness Heals Wounds d’Olga Neuwirt et Sakura de Gérard Tamestit.

Au cours de la saison 2019/20, Tamestit a été artiste en résidence à la Kammerakademie de Potsdam et a bénéficié d’un Artist Focus de l’Orchestre symphonique de Londres. Avec Masato Suzuki, il a donné un programme Bach à la Philharmonie du Luxembourg, à l’Alte Oper de Francfort, à Innsbruck ; ils le reprennent cette saison au Carnegie Hall de New York et à Montréal.

En 2018/2019, Tamestit a effectué une tournée aux États-Unis avec Sir John Eliot Gardiner et l’Orchestre révolutionnaire et romantique et s’est produit en tant que soliste avec l’Orchestre de l’Accademia nazionale di Santa Cecilia (Rome), l’Orchestre de la Philharmonie de l’Elbe/NDR, la Staatskapelle de Dresde, l’Orchestre de Paris à Paris et en tournée, l’Orchestre symphonique de Vienne, l’Orchestre symphonique métropolitain de Tokyo et l’Orchestre symphonique de São Paulo. En récital et en musique de chambre, il s’est produit à la Philharmonie de Berlin, au Wigmore Hall de Londres, au Konzerthaus de Vienne, au Bozar à Bruxelles et au Prinzregententheater à Munich.

Antoine Tamestit est un membre fondateur du Trio Zimmermann avec Frank Peter Zimmermann et Christian Poltera. Ensemble, ils ont enregistré un certain nombre de CD acclamés pour Bis Records, le plus récent étant les Variations Goldberg de Bach (mai 2019), et ils joué dans les salles et séries de concerts les plus célèbres d’Europe. Parmi ses autres partenaires de musique de chambre, citons Nicholas Angelich, Gautier Capuçon, Martin Fröst, Leonidas Kavakos, Nikolaï Louganski, Emmanuel Pahud, Francesco Piemontesi, Christian Tetzlaff, Cédric Tiberghien, Yuja Wang, Jörg Widmann, Shai Wosner et les quatuors Ebène et Hagen.

Antoine Tamestit est à la tête d’une abondante discographie, parue chez Harmonia Mundi et distinguée par de nombreuses récompenses. Avec Nobuko Imai, il est co-directeur artistique du Viola Space Festival au Japon, où il se concentre sur le développement du répertoire pour alto et sur un large éventail de programmes éducatifs.

Né à Paris, Antoine Tamestit a étudié avec Jean Sulem, Jesse Levine et Tabea Zimmermann. Il a reçu plusieurs prix très convoités, notamment le premier prix du Concours international de musique de l’ARD, le Concours William-Primrose et les Young Concert Artists (YCA) International Auditions, le New Generation Artists Scheme de la BBC Radio 3, le prix de la Fondation Borletti-Buitoni et le prix Jeune Artiste du Credit Suisse 2008.

Antoine Tamestit joue un alto Stradivarius de 1672, prêté par la Fondation Habisreutinger.