INFORMATIONS

Retrouvez toutes les informations relatives aux manifestations annulées lors de la saison 19/20 en cliquant ici.

Premiers pas à l'Auditorium

Avant votre saut dans l’inconnu, des réponses aux questions que vous vous posez sur le monde fascinant de la musique classique et ce qui se joue à l'Auditorium, cette curieuse coquille de béton campée au pied de la tour Crayon.

QUEL CONCERT CHOISIR ?

Un concert de musique classique, ce n’est pas ennuyeux ?

«Offrir au public une expérience  d’une telle valeur émotionnelle que l’idée même de ne plus revenir un jour au concert soit inimaginable.»

La musique classique peut être la chose la plus enthousiasmante du monde. Si vous en doutez, ne serait-ce qu’un peu, écoutez donc le dernier mouvement de la Quatrième Symphonie de Tchaïkovski. Voilà une musique passionnée, romantique et bouillonnante d’amour de la vie ! Nous parions qu’elle aura un effet net et mesurable sur les battements de votre cœur. Nous pourrions nommer des dizaines de pièces aussi peu ennuyeuses que cette symphonie. La musique classique, comme toutes les musiques, c’est avant tout un monde d’émotions et de sensations accessible à tous, sans aucun pré-requis ! Et c'est ainsi que la conçoit Nikolaj Szeps-Znaider, directeur musical de l'Orchestre national de Lyon, pour qui le rôle de l'orchestre est d'«offrir au public une expérience si fascinante, si émouvante, d’une telle valeur émotionnelle que l’idée même de ne plus revenir un jour au concert soit intolérable, inimaginable». 
 

Un orchestre symphonique, quèsaco ?

Un orchestre symphonique, c’est un ensemble de musicien-nes appartenant à quatre familles d’instruments – cordes, bois, cuivres, percussions – et dirigés par un chef d’orchestre. L’Orchestre national de Lyon en est un : il compte 104 artistes maîtrisant à eux tous une bonne cinquantaine d’instruments différents ! Violons, altos, violoncelles, contrebasses, cors, trompettes, trombones, tubas, flûtes, hautbois, clarinettes, bassons, percussions : chacun-e a sa place dans l’orchestre, qui est disposé en demi-cercle autour du chef.
 

> Découvrez la web série «Moi je joue», réalisée avec France 3 et devenez incollable sur les différents instruments d’un orchestre symphonique !

> Retrouvez tous les concerts de musique symphonique de la saison 2020/2021

Et la musique de chambre ?

La musique de chambre, c’est une musique composée pour un petit ensemble d’instruments, par exemple un quatuor (quatre instrumentistes) ou un quintette (cinq instrumentistes). Mais pourquoi donc «de chambre» ? Rassurez-vous, cette musique n’a rien de soporifique, la réponse est plutôt à trouver dans nos livres d’histoire. La chambre était autrefois, dans les demeures royales et nobles, une pièce de vie où l’on se rencontrait, travaillait, se divertissait. On y faisait venir des musiciens pour agrémenter ces moments où l’on recevait. Avant l’apparition des concerts publics, le terme désignait une musique destinée à être jouée chez un particulier, par opposition à la musique d’église et à la musique de théâtre.
 

> Retrouvez tous les concerts de musique de chambre de la saison 2020/2021

Qu’entend-on lors d’un récital ?

Un récital, c’est un concert donné par un ou deux musiciens seul(s) sur scène. L’Auditorium-Orchestre national de Lyon invite des solistes parmi les meilleurs au monde. Ce sont des stars dans leur domaine, impressionnants par leur talent et leur maîtrise instrumentale. À l’Auditorium, les récitals mettent régulièrement à l’honneur pianistes et organistes (joueurs d’orgue), mais on peut aussi entendre des interprètes d’autres instruments (violonistes, violoncellistes…).
 

> Retrouvez tous les récitals de la saison 2020/2021

La musique baroque, c’est aussi de la musique classique ?

Avez-vous déjà entendu parler des Quatre Saisons de Vivaldi ou de la Toccata et Fugue en ré mineur de Bach ? Ces œuvres ont un point commun : ce sont des compositions de musique baroque, c’est-à-dire datant d’une période qui va de 1600 à 1750. Le style baroque, qui se développe dans tous les domaines artistiques de cette époque, est caractérisé par le mouvement, la démesure, les oppositions. Quelques instruments sont spécifiquement liés à la période baroque : le clavecin, le luth, l’orgue, la flûte à bec, la viole de gambe, le violon baroque.
 

> Retrouvez tous les concerts de musique baroque de la saison 2020/2021

Est-ce que les musiciens jouent en live à un ciné-concert ?

Un ciné-concert, c’est la combinaison de la projection d’un film, muet ou non, et d’une musique interprétée en direct sur scène. À l’Auditorium, les images sont projetées sur un immense écran et accompagnées par l’Orchestre national de Lyon, un pianiste ou un organiste. Émotions garanties !

> Retrouvez tous les ciné-concerts de la saison 2020/2021

Laissez-vous guider !

À l’Auditorium de Lyon, on peut venir écouter de la musique dite «classique», mais pas seulement : ciné-concerts, orgue, musiques actuelles, jazz, musiques du monde, jeune public… le plus dur est de choisir !

Vous vous sentez un peu perdu-e ? Pas d’inquiétudes, voici quelques propositions pour vous aider à faire vos premiers pas à l’Auditorium de Lyon. Si vous souhaitez d’autres conseils de programmation, n’hésitez pas à joindre nos agents de billetterie au 04 78 95 95 95 de 11h à 17h du lundi au vendredi, et de 14h à 17h les samedis de concert. Ils seront ravis de vous répondre !

ÇA Y EST, C’EST LE GRAND JOUR !

Smoking ou jogging ?

C’est à vous de voir ! Tenue de ville ou tenue des champs, tenue de semaine ou tenue de soirée, l’important c’est de vous sentir à l’aise. Le seul dress code à l’Auditorium, c’est qu’il n’y en a pas !

À quelle heure arriver ?

Les concerts commencent à l’heure exacte indiquée sur votre billet. Nous vous conseillons donc, pour avoir le temps de rejoindre sereinement votre place, d’arriver à l’Auditorium au plus tard 30 minutes avant le début de votre concert. Et cela d’autant plus si votre fauteuil est au 2e balcon, car vous aurez plusieurs étages à gravir avant de toucher au but !

Manger avant ou après ?

Là encore, à vous de choisir. Sachez qu’un nouvel espace de restauration vous est proposé par la dynamique et créative équipe de La Commune. Un petit verre, une planche, un plat chaud ou une douceur, et hop, vous entrerez comblé-e en salle. Une fois à votre place, en revanche, vous ne pourrez plus manger ni boire. Vous devrez attendre l’entracte ou la fin du concert. Mais pas d'inquiétude, La Commune reste au rendez-vous à votre sortie de la salle pour répondre à vos petites ou vos grandes faims !

Comment savoir où s’asseoir ?

Dans lAtrium au rez-de-chaussée de l’Auditorium, des panneaux vous indiquent vers quel escalier vous diriger pour accéder à votre niveau. Dans la grande salle de l’Auditorium, les 2100 fauteuils du public sont répartis sur 3 niveaux (lien vers plan de salle) : orchestre, 1er balcon et 2e balcon.

Les places portant un numéro pair sont regroupées du côté droit de la salle lorsque l’on regarde la scène et les places portant un numéro impair sont situées du côté gauche. Si vos places portent les numéros C16 et C18, rassurez-vous, vous serez bien assis-e à côté de la personne qui vous accompagne, il n’y aura pas de siège C17 entre vous deux et personne ne tiendra la chandelle !

Quoi qu'il arrive, pas de panique ! Tout le long de votre parcours, au besoin, des agents d’accueil sont là pour vous orienter, vous chouchouter et accompagner chacun de vos pas jusqu'à votre siège.

Pourquoi personne n’applaudit quand la musique s’arrête ?

Lorsque vous assisterez à votre premier concert de musique «classique», vous serez surpris-e de constater que personne n’applaudit la première fois que la musique s’arrête, alors que vous-même vous apprêtiez à féliciter chaleureusement les musiciens par vos applaudissements.

Ce silence signifie que l’exécution de l’œuvre n’est pas entièrement terminée : seul un mouvement (une section) l’est. Une œuvre est souvent composée de plusieurs mouvements. Leur nombre est indiqué dans le programme qui vous est remis à l’entrée de la salle, juste au-dessous du titre de chaque œuvre.

Notre conseil : Fiez-vous aux indices qui vous montrent que l’œuvre est terminée. Le chef a abaissé ses mains et reste immobile, et tout le monde autour de vous commence à applaudir. Vous pouvez y aller et battre des mains.

Quelquefois, un des mouvements est si emballant que vous avez vraiment envie d’applaudir, au point même qu’il vous semble peu naturel de réfréner votre élan. Vous ne serez certainement pas le-la seul-e, et si le reste du public clame son enthousiasme à ce moment-là, vous pouvez le suivre et vous en donner à cœur joie !

> Plus d'infos sur ce sujet des applaudissements :
Podcast Aliette de Laleu La chasse aux clichés sur France Musique
Documentaire «Une brève histoire des applaudissements au concert classique»

Que fait-on à l’entracte ?

L’entracte, c’est une pause de 20 minutes environ qui sépare un concert en deux parties. Telle la mi-temps des sportifs de haut niveau, elle permet aux musiciens de souffler, de se mouvoir librement et de refaire le plein d’énergie et de concentration pour la suite du marathon que constitue un concert.

Pendant cet intervalle, vous avez carte blanche : vous pouvez rester assis-e à votre siège pour lire tranquillement le programme de concert qui vous a été offert, vous lever et parcourir l’Auditorium pour vous dégourdir les jambes ou encore boire un verre / prendre un en-cas à l’un des bars de La Commune à votre disposition.

Le moment de l’entracte est indiqué sur le programme distribué gratuitement à votre arrivée en salle.

10 MOTS POUR EN PARLER

Pour que la musique classique n’ait (presque) plus de secrets pour vous !

  1. Classique
    Période de la musique dite aujourd'hui "classique" qui a succédé à l’époque baroque. Va du milieu du XVIIIe siècle au début du XIXe siècle, soit approximativement de la mort de Bach (1750) à la mort de Beethoven (1827).
     

  2. Concerto
    Composition musicale écrite pour un ou plusieurs solistes accompagnés par une formation orchestrale.
     
  3. Mouvement
    1 – Indication de vitesse (de tempo) dans l’exécution d’une composition musicale.
    2 – L’une des parties d’une œuvre. (Exemple : les concertos ont généralement trois mouvements.)
     
  4. Pizzicato
    Manière de jouer des instruments à cordes à archet en pinçant la corde avec le doigt, comme sur une guitare.
     
  5. Pupitre
    Dans l’orchestre symphonique, désigne un groupe de musiciens appartenant à la même famille et jouant souvent ensemble, par exemple les seconds violons, les cors ou les clarinettes.
     
  6. Soliste
    Instrumentiste qui assure seul l'exécution d'une partie musicale au sein de l’orchestre (soliste d’orchestre) ou en s’opposant à lui (soliste de concerto).
     
  7. Symphonie
    Composition musicale destinée à être interprétée par un grand orchestre. Comprend généralement quatre mouvements.
     
  8. Tessiture
    Étendue des notes qui peuvent être chantées naturellement, sans difficulté, par une voix. Côté voix masculines, de la plus grave à la plus aiguë : basse, baryton, ténor, haute-contre et contre-ténor. Côté voix féminines : contralto, mezzo-soprano et soprano. On peut également parler de tessitures pour les instruments.
     
  9. Tempo
    Vitesse d’exécution d’un morceau. (adagio : calme, allegro : vivement, avec joie, largo : lent et grave, lento : lentement…).
     
  10. Tutti
    1 – Terme utilisé dans le domaine de la musique orchestrale pour désigner l’ensemble de l’orchestre par rapport à un soliste de concerto.
    2 – Dans une œuvre symphonique ou chorale, passage où sont rassemblées toutes les forces en présence.