INFORMATION

Découvrez les dernières informations suite aux annonces du 21/09/20 et les mesures que nous prenons dans le contexte sanitaire actuel pour vous permettre d’assister à vos concerts dans les meilleures conditions en cliquant ici.

Brett Dean

Compositeur associé

Portrait de Brett Dean

Entretien

Seconde saison de collaboration avec l’Australien Brett Dean et ses partitions aux couleurs vives, à l’humanité profonde. Deux œuvres nouvelles sont au programme : un concerto pour piano, «Gneixendorf Music», et une grande cantate, «In This Brief Moment».

  • Quels liens avez-vous noués avec l’Orchestre national de Lyon ?
  • B. D. : Deux de mes œuvres ont été programmées par l’ONL, en 2003 et en 2007 où j’ai joué mon concerto pour alto. Compositeur et interprète «associé», je lance des passerelles, tant aux instrumentistes qu’au public, vers la musique de notre temps. Ce dialogue est tout aussi enrichissant pour moi.
     
  • Présentez-nous vos œuvres à l’affiche cette saison.
  • B. D. : Gneixendorf Music est un hommage à Beethoven en ce 250e anniversaire ; un écho au finale de son concerto L’Empereur – l’effectif orchestral est identique – et une plongée dans sa psyché tourmentée, lors de son dernier automne à Gneixendorf, en 1826. In This Brief Moment est une «cantate de l’évolution» sur un livret de Matthew Jocelyn inspiré de Darwin. Elle interroge la place complexe de l’homme dans la nature.
     
  • Est-il émouvant de diriger la Pastorale de Beethoven lorsque l’on a votre sensibilité écologique ?
  • B. D. : Absolument. Beethoven trouvait réconfort et stimulation créatrice dans la nature. La structure même de la Pastorale en témoigne. Je l’ai souvent jouée comme altiste à l’Orchestre philharmonique de Berlin et suis très excité de la diriger pour la première fois, à la tête de l’ONL.
     
  • Quelle est aujourd’hui la place du compositeur ?
  • B. D. : Malgré les défis qu’elle lance, notre époque est plus prospère, stable et solidaire que l’Europe de 1938 par exemple. Bien sûr, on ne doit rien tenir pour acquis et la musique ne peut changer le monde. Mais quel privilège de s’exprimer dans cet espace de silence et de partage qu’est la salle de concert ! Puisse cela durer longtemps !

Biographie

Après des études à Brisbane, le compositeur et altiste australien Brett Dean s’est installé en 1984 en Allemagne, où il a été pendant quinze ans membre de l’Orchestre philharmonique de Berlin. Il a commencé à composer en 1988, se concentrant initialement sur des projets expérimentaux pour le cinéma et la radio et se produisant en tant qu’improvisateur. Il a acquis une reconnaissance internationale grâce à des œuvres comme son concerto pour clarinette Ariel’s Music (1995), récompensé par la tribune internationale des compositeurs de l’Unesco, le quintette avec piano Voices of Angels (1996) ou Twelve Angry Men (1996), écrit pour les douze violoncellistes de l’Orchestre philharmonique de Berlin. En 2000, Dean est retourné en Australie pour se consacrer davantage à la composition. Il partage désormais son temps entre Melbourne et Berlin.

Brett Dean est aujourd’hui l’un des compositeurs les plus en vue de la scène internationale, et ses œuvres sont régulièrement programmées par des chefs tels que Sir Simon Rattle, Markus Stenz, Daniel Harding, Andris Nelson, David Robertson, Marin Alsop ou Simone Young. Outre l’Orchestre philharmonique de Berlin, Dean a reçu des commandes du Chœur de la Radio de Berlin, de l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam, de l’Orchestre philharmonique de Los Angeles, des BBC Proms, du Festival de Lucerne, de l’Orchestre philharmonique de Stockholm, de la Philharmonie de Cologne, de l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig et de Orchestres symphoniques de la BBC, de Melbourne, Sydney et Birmingham.

La musique de Brett Dean prend souvent pour point de départ une impulsion littéraire, politique ou visuelle. Un certain nombre de ses compositions s’inspirent ainsi des peintures de sa compagne, Heather Betts. Son œuvre la plus souvent interprétée à ce jour est Carlo pour cordes, échantillonneur et bande (ou chœur) ; cette pièce, inspirée de la musique de Carlo Gesualdo, a déjà connu plus de 120 exécutions. En 2010 a eu lieu à Sydney la création de son premier opéra, Bliss (livret d’Amanda Holden d’après le roman de Peter Carey). Son second opéra, Hamlet (livret de Matthew Jocelyn d’après Shakespeare) a été créé en 2017 au Festival de Glyndebourne. Parmi les événements récents, citons la commande de Notturno inquieto pour l’Orchestre philharmonique de Berlin, des concertos pour violon électronique et pour violoncelle ainsi qu’Approach, écrit comme pendant du Sixième Concerto brandebourgeois de Bach, créé par le compositeur lui-même avec Tabea Zimmermann et l’Orchestre de chambre suédois dirigé par Thomas Dausgaard.

En 2002/2003, Brett Dean est devenu artiste en résidence de l’Orchestre symphonique de Melbourne et compositeur en résidence au Festival de Cheltenham. Il a été ensuite en résidence au Festival de Grafenegg et auprès de l’Orchestre symphonique de la BBC, de l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich et de l’Orchestre symphonique de Sidney en tant que compositeur, altiste et chef d’orchestre. Il a été compositeur associé de l’Orchestre symphonique de la Radio de Berlin (directeur musical : Vladimir Jurowski) pour la saison 2018/2019.

Reproduit avec l’aimable autorisation de Boosey & Hawkes / Intermusica.

Concerts 2020/2021