INFORMATION

Découvrez les dernières informations suite aux annonces du 14/10/20 et les mesures que nous prenons dans le contexte sanitaire actuel en cliquant ici.

Symphonique

Fauré, Requiem

Ben Glassberg

jeu. 9 avr | ven. 10 avr
ANNULÉ

Fauré, Requiem

jeu. 9 avr | ven. 10 avr

ANNULÉ

Chef invité associé de l’Orchestre national de Lyon, Ben Glassberg propose en cette Semaine sainte trois visions différentes de la mort et de l’espérance, signées Mozart, Wagner et Fauré.

Programme

Richard Wagner

«Enchantement du Vendredi saint», extrait de Parsifal

11 min
Wolfgang Amadeus Mozart

Grabmusik

22 min
Gabriel Fauré

Requiem (version de 1900)

36 min

Distribution

Orchestre national de Lyon
Spirito
(préparation : Nicole Corti)
Jeune Chœur symphonique
(préparation : Nicole Corti)
Ben Glassberg
direction
Laurence Guillod
soprano
Nikolay Borchev
baryton

D’une douceur inédite, rompant avec les habituelles manifestations de l’effroi, le Requiem de Fauré est, à en croire le compositeur lui-même, un hymne à la "délivrance heureuse", une "aspiration au bonheur d’au-delà". À chacun sa façon de faire face à la mort : pour Wagner, aboutir à l’"absolu musical" au-delà de toute crainte et de toute espérance, et pour Mozart introduire par de menaçants accords le tendre duo d’une âme et d’un ange, vraisemblablement destiné à honorer le sépulcre du Christ dans l’attente de la Résurrection. Pour bercer la mort – en référence au surnom de "berceuse de la mort" donné au Requiem par une connaissance de Fauré –, l’ONL et le chœur Spirito sont placés sous la direction de Ben Glassberg, que l’Orchestre national de Lyon a décidé d’accompagner dans l’essor de sa carrière après avoir assisté, en tant qu’orchestre « cobaye », à son triomphe au Concours international de jeunes chefs d’orchestre de Besançon 2017 (il en avait raflé toutes les récompenses, le grand prix bien sûr – décerné par un jury présidé par Leonard Slatkin – mais aussi le prix du public et le « coup de cœur » de l’orchestre). Assurément, l’avenir est à lui.