Musique de chambre

Orgue et trombones

Musiciens de l’ONL

ven. 6 jan
Réserver
Trombonistes

Orgue et trombones

ven. 6 jan

Réserver

Concours d’éclat et de puissance entre les 6500 tuyaux de l’orgue de l’Auditorium et les quatre trombonistes de l’Orchestre national de Lyon. Mais la poésie et la douceur seront également au rendez-vous !

Programme

Johann Sebastian Bach

Prélude de choral «Von Gott will ich nicht lassen», BWV 658

3 min
Eustache du Caurroy

Fantaisies sur «Une jeune fillette» nos 29 à 32, avec transitions improvisées à l’orgue

10 min
Bert Matter

Fantaisie sur «Von Gott will ich nicht lassen»

8 min
Ludwig van Beethoven

Trois Equali pour quatre trombones WoO 30

5 min
Richard Strauss

Feierlicher Einzug (arrangement de Max Reger)

9 min
Charles-Marie Widor

Symphonie n° 7, en la mineur, op. 43/2 (premier mouvement : Moderato)

8 min
Gioachino Rossini

«Cujus animam» du Stabat Mater (arrangement de Franz Liszt)

6 min
Eugène Gigout

Grand Chœur dialogué, extrait des Dix Pièces pour orgue (arrangement d’Octavian Saunier)

9 min

Distribution

Octavian Saunier
orgue
trombone
trombone

Un orgue et quatre trombones, l’affiche est la promesse de moments éclatants. Et de fait, le Feierlicher Einzug de Strauss ou le Grand Chœur dialogué de Gigout ont été composés pour marquer les oreilles et les esprits. Mais dans le «Cujus animam» du Stabat Mater de Rossini, habilement transcrit par Franz Liszt pour trombone et orgue, l’instrument en cuivre se fait ténor lyrique et l’orgue orchestre. Tout cela après avoir charmé nos sens dans trois pièces inspirées d’une ancienne chanson française, Une jeune fillette, «empruntée» par la liturgie luthérienne sous la forme du choral Von Gott will ich nicht lassen [De Dieu je ne veux me séparer]. Où l’on voit qu’une simple mélodie peut revêtir des sens très divers !

*Nouveau* Avec la carte Tout L’AO (10 €) bénéficiez de 15 % de réduction sur chaque place achetée. En savoir +

À partir de 4 concerts, abonnez-vous et bénéficiez de nombreux avantages. En savoir +