Fermeture estivale

Nous vous informons que le guichet de billetterie est fermé du samedi 20 juillet au lundi 19 août 2024 inclus. Pendant cette période, vous pouvez continuer à réserver vos places à l’unité ou vous abonner en ligne. Pour toute question, vous pouvez également nous écrire à onl.billetterie@mairie-lyon.fr, nous vous répondrons à partir du 20 août. Nous vous souhaitons un très bel été.

Musique de chambre

Salle Molière (Lyon 5e)

Cor des Alpes

Musiciens de l’ONL

mar. 12 nov
Réserver
Cor des Alpes

Cor des Alpes

mar. 12 nov

Réserver

Le son du cor des Alpes est si envoûtant qu’en 1606 les autorités de Bâle ont dû condamner un musicien incapable de s’arrêter de jouer de son instrument en pleine nuit ! En 2024 ce sont les murs de la salle Molière qui se transforment en montagnes.

Programme

Carl Maria von Weber

Le Freischütz (fantaisie arrangée par Herman Jeurissen pour six cors)

7 min
Richard Wagner

Tristan et Isolde (fantaisie arrangée par Herman Jeurissen pour six cors)

7 min
Franz Strauss

Trois Quatuors pour cors

7 min
Franz Liszt

Fleurs mélodiques des Alpes (arrangement d’Herman Jeurissen pour cor des Alpes et cinq cors)

4 min
Richard Wagner

Arrivée chez les cygnes noirs (Feuillet d’album en la bémol majeur) (arrangement d’Herman Jeurissen)

5 min
Gabriel Fauré et André Messager

Souvenirs de Bayreuth, fantaisie en forme de quadrille sur les thèmes favoris de “L’Anneau du Nibelung” de Richard Wagner (arrangement d’Herman Jeurissen pour quatre tubas Wagner )

5 min

Pièces traditionnelles pour cor des Alpes

Distribution

Musicienne et musiciens de l’ONL :
cor, tuba Wagner et cor des Alpes
cor, tuba Wagner et cor des Alpes
cor, tuba Wagner et cor des Alpes
cor, tuba Wagner et cor des Alpes
cor, tuba Wagner et cor des Alpes
cor, tuba Wagner et cor des Alpes

Avec le cor des Alpes, les cornistes de l’Orchestre national de Lyon nous assurent le dépaysement en attendant les premières neiges. Grâce aux pots-pourris et arrangements d’Herman Jeurissen, corniste à l’Orchestre de la Résidence de La Haye, c’est toute la fascination exercée par l’immense trompe alpestre qui prend ici corps, du motif que Wagner rapporta de Suisse pour Tristan (confié alors pour des raisons pratiques à un cor anglais !) à son ami Liszt incluant des Fleurs mélodiques des Alpes dans son Album d’un voyageur pour piano. On entendra des pièces pour cor de Franz Strauss, père de Richard et célèbre corniste, et l’on verra de plus près le tuba Wagner, un des nombreux instruments inventés par Adolphe Sax.