Fermeture estivale

Nous vous informons que le guichet de billetterie est fermé du samedi 20 juillet au lundi 19 août 2024 inclus. Pendant cette période, vous pouvez continuer à réserver vos places à l’unité ou vous abonner en ligne. Pour toute question, vous pouvez également nous écrire à onl.billetterie@mairie-lyon.fr, nous vous répondrons à partir du 20 août. Nous vous souhaitons un très bel été.

Récital | Orgue

Lukas Nagel

Premier prix du Concours Messiaen 2022

ven. 24 jan
Réserver
Lukas Nagel

Lukas Nagel

ven. 24 jan

Réserver

Quatre grands noms de la musique d’orgue sont réunis dans ce programme qui met en valeur les qualités poétiques de Lukas Nagel, vainqueur du Concours International Olivier Messiaen 2022, mais aussi la puissance et le brio de son jeu.

Programme

Sigfrid Karg-Elert

Trois Impressions op. 72 («Harmonies du soir», «Clair de lune», «La Nuit»

16 min
Louis Vierne

«Hymne au soleil», «Feux follets» et «Toccata», extraits des Pièces de fantaisie, deuxième suite op. 53

15 min
Olivier Messiaen

«Combat de la Mort et de la Vie», extrait des Corps glorieux

19 min
Franz Liszt

Après une lecture du Dante (Sonata quasi fantasia), extrait des Années de pèlerinage, 2e cahier (transcription d’Helmut Deutsch)

18 min

Distribution

Lukas Nagel
orgue

En novembre 2022, Lukas Nagel remportait le 2e Concours International Olivier Messiaen, qui se tenait à l’Auditorium de Lyon. Le jury récompensait un musicien complet, aussi à l’aise dans Bach que dans la musique contemporaine. Un organiste d’une grande douceur, ciselant le son et les articulations. Un poète du clavier doté également de brio et de tempérament – les redoutablement virtuoses Toccata de Vierne et sonate Après une lecture du Dante de Liszt (arrangement d’une pièce pour piano issue des Années de pèlerinage) le prouveront sans peine. Nagel a inscrit à son programme les Trois Impressions de son compatriote Sigfrid Karg-Elert, pièces d’une grande beauté, entre Richard Strauss et Claude Debussy. Il rend hommage à Messiaen avec le spectaculaire Combat de la Mort et de la Vie, issu des Corps glorieux (un cycle créé au palais de Chaillot, précédente maison de l’orgue aujourd’hui à l’Auditorium de Lyon). Un combat sauvage qui finit dans la béatitude de la vie éternelle.