Fermeture estivale

Nous vous informons que le guichet de billetterie est fermé du samedi 20 juillet au lundi 19 août 2024 inclus. Pendant cette période, vous pouvez continuer à réserver vos places à l’unité ou vous abonner en ligne. Pour toute question, vous pouvez également nous écrire à onl.billetterie@mairie-lyon.fr, nous vous répondrons à partir du 20 août. Nous vous souhaitons un très bel été.

Récital | Voix

Sandrine Piau

L’Invitation au voyage

mer. 12 mar
Réserver
Sandrine Piau

Sandrine Piau

mer. 12 mar

Réserver

L’Invitation au voyage, c’est l’une des partitions les plus exquises d’Henri Duparc, sur l’illustre poème de Baudelaire. Laissons- nous emporter par Sandrine Piau et sa complice Corine Durous sur les ailes de la mélodie et du lied jusqu’au pays où tout n’est que «luxe, calme et volupté».

Programme

Fanny Mendelssohn Hensel

Nachtwanderer et Frühling, extraits des Six Lieder op. 7 – Dämmrung senkte sich von oben

Franz Schubert

In der Ferne et Ihr Bild, extraits du Chant du cygne

Clara Wieck Schumann

Ich stand in dunklen Träumen et Lorelei, extraits des Six Lieder op. 13

Hugo Wolf

Verborgenheit et Lied vom Winde, extraits des Möricke-Lieder

Henri Duparc

L’Invitation au voyage – La Vie antérieure

Lili Boulanger

Si tout ceci n’est qu’un pauvre rêve, extrait de Clairières dans le ciel – Le Retour

Charles Koechlin

Le Voyage, extrait de Shéhérazade (livre II)

Maurice Ravel

Cinq Mélodies populaires grecques

Francis Poulenc

Banalités

Distribution

Sandrine Piau
soprano
Corine Durous
piano

Si Sandrine Piau s’est imposée dans les plus grands rôles de l’opéra baroque, son répertoire ne se cantonne pas à une période ou un genre. Elle aborde avec la même ardeur la mélodie, pour en évoquer les clairs-obscurs ou les reflets, et aujourd’hui l’aspiration au voyage. Certes, la promenade schubertienne est souvent solitaire ; là où se trouve le Wanderer, le bonheur n’est pas. Mais avec Wolf, le romantisme allemand s’enrichit au contact de la poésie populaire espagnole ou italienne. Parce que la mélodie et le lied sont la voix des sentiments les plus intimes, Clara Schumann chante les passions secrètes, Lili Boulanger une foi subtile et le souhait de gagner les Clairières dans le ciel que lui ont inspirées les poèmes de Francis Jammes. Rejoignons Poulenc en Afrique ou au Tibet, à Narbonne si ailleurs est trop loin. Retrouvons Ravel en Écosse, en Espagne ou en Asie. Sandrine Piau préfère choisir la destination au dernier moment mais nous donne un indice : nous passerons par le «là-bas» de Baudelaire, célébré par Duparc.

Dans le cadre d’Unanimes ! Avec les compositrices. Attentif depuis plusieurs années à la place des femmes dans sa programmation, l’Auditorium-Orchestre national de Lyon participe à cette initiative de l’Association française des orchestres (AFO) dédiée à la promotion des compositrices et de leur répertoire.