INFORMATION

Tout est mis en œuvre pour vous accueillir dans les meilleures conditions. Cliquez ici pour plus d’informations

Symphonique | Orchestre national de Lyon

Concert diffusé sur Radio Classique

SCHUMANN / STRAUSS

ORCHESTRE NATIONAL DE LYON / NIKOLAJ SZEPS-ZNAIDER

ven. 5 mar
Live Audio

SCHUMANN / STRAUSS

ven. 5 mar

Live Audio

Le concert Schumann / Strauss a été diffusé le vendredi 5 mars à 20h30 sur Radio Classique. Il est disponible en replay jusqu’au 5 juin 2021.

> Réécoutez le concert

Réécoutez l'interview de Nikolaj Szeps-Znaider dans l’émission de Laure Mézan, Le journal du classique du 5 mars 2021

Programme

Robert Schumann

Ouverture de Manfred

César Franck

Le Chasseur maudit

Richard Strauss

Mort et Transfiguration

«Elle est la plus magnifique chose que Robert ait écrite», disait Clara Schumann à propos de Manfred, poème dramatique de Schumann d’après Byron. Si cette partition dramatique est rarement jouée en entier, sa bouillonnante ouverture appartient en revanche au répertoire habituel des orchestres symphoniques. On ne peut pas en dire autant du Chasseur maudit, poème symphonique de César Franck à l’atmosphère sombre et surnaturelle, dans le sillage de la Symphonie fantastique de Berlioz. Mais Nikolaj Szeps-Znaider est décidé à dénicher ces joyaux inconnus du répertoire français et à les remettre à l’honneur ; Le Chasseur maudit n’est qu’une pierre sur ce chemin prometteur de redécouvertes ! Le directeur musical de l’Orchestre national de Lyon poursuit également son exploration des grandes pages orchestrales de Richard Strauss avec Mort et Transfiguration, poème symphonique où un artiste, arrivé à son terme, fait le bilan d’une vie de combats pour les idéaux les plus élevés.

Concert enregistré le 17 février à l’Auditorium de Lyon.

NOTES DE PROGRAMME

> Lire les notes de programme en ligne

PODCAST C'EST DANS LA POCHE !

➜ Écoutez cet épisode sur votre plateforme préférée  •  Spotify • Deezer • Apple • 
Si vous avez aimé ce podcast, n'hésitez pas à vous abonner, le partager ou le commenter !

Si Victor Hugo a raconté le Dernier Jour d’un condamné, où un condamné à mort livre les émotions contradictoires qui l’assaillent avant l’échafaud, Richard Strauss met pour sa part en musique la dernière heure d’un artiste, entre souvenirs, souffrances, espérance et apaisement. Une «aventure sonore et métaphysique», nous dit Clément Rochefort, qui nous guide au sein de cette magistrale partition orchestrale. Une œuvre du jeune Strauss qui, au crépuscule de sa vie, confiera que tout y était vrai.

Réalisé par Here We Are, en partenariat avec la plateforme de streaming Vialma.