INFORMATION

Tout est mis en œuvre pour vous accueillir dans les meilleures conditions. Cliquez ici pour plus d’informations

Symphonique | Orchestre national de Lyon

Nathalie Stutzmann

Dvořák / Tchaïkovski

jeu. 7 avr | sam. 9 avr
Réserver
Portrait de Nathalie Stutzmann

Information

Nathalie Stutzmann

jeu. 7 avr | sam. 9 avr

Réserver

Affiche 100 % féminine et programme 100 % romantique : le Concerto pour violoncelle de Dvořák, sommet de lyrisme, et la Cinquième Symphonie de Tchaïkovski, marquée par le Fatum, le destin implacable que Tchaïkovski sentait planer au-dessus de sa tête.

Programme

Antonín Dvořák

Concerto pour violoncelle en si mineur, op. 104

40 min
Piotr Ilyitch Tchaïkovski

Symphonie n° 5, en mi mineur, op. 64

44 min

Composé à New York, comme la Symphonie «Du Nouveau Monde», le Concerto pour violoncelle est pourtant profondément tchèque. Chant d’adieu à Josefina, premier amour et belle-sœur de Dvořák, qui venait d’apprendre sa disparition, il cite dans ses dernières mesures une mélodie empruntée à l’opéra de Tchaïkovski Eugène Onéguine : «Ah ! le bonheur était possible, si proche…». Une main tendue, par-delà les années et l’océan, à un collègue russe rongé par le désespoir : dans la Cinquième Symphonie, le thème du Fatum vient immanquablement briser toute lueur de vie et d’espoir. Pour porter la voix de ces deux âmes blessées, l’Orchestre national de Lyon retrouve avec joie Alisa Weilerstein et accueille pour la première fois Nathalie Stutzmann, contralto venue à la direction d’orchestre via son ensemble Orfeo 55 et aujourd’hui cheffe invitée principale de l’Orchestre de Philadelphie.

À partir de 4 concerts, pensez à l'abonnement pour profiter de nombreux avantages.
Abonnez-vous en ligne