Fermeture estivale

Nous vous informons que le guichet de billetterie est fermé du samedi 20 juillet au lundi 19 août 2024 inclus. Pendant cette période, vous pouvez continuer à réserver vos places à l’unité ou vous abonner en ligne. Pour toute question, vous pouvez également nous écrire à onl.billetterie@mairie-lyon.fr, nous vous répondrons à partir du 20 août. Nous vous souhaitons un très bel été.

Symphonique | Ensemble invité

Anima Eterna

Pablo Heras-Casado

lun. 28 oct
Réserver
Pablo Heras-Casado

Anima Eterna

lun. 28 oct

Réserver

Bruckner et Mahler par Anima Eterna ! Une surprise pour les mélomanes ayant eu la chance d’assister aux premiers pas de l’ensemble belge dans les années quatre-vingt. Mais cela fait longtemps que cette formation d’abord baroque s’est élargie pour aborder avec bonheur d’autres répertoires symphoniques. Sans se trahir, puisqu’elle nous fait redécouvrir Bruckner et Mahler sur des instruments historiques d’Europe centrale.

Programme

Gustav Mahler

Rückert-Lieder

22 min
Anton Bruckner

Symphonie n° 3, en ré mineur, «Wagner-Sinfonie» (version originale de 1873)

60 min

Distribution

Il y a quelques années, Jos van Immerseel ouvrait la direction de son orchestre à une nouvelle génération de chefs. Appelé à dessiner lui aussi l’avenir d’Anima Eterna, Pablo Heras-Casado s’est lancé avec l’ensemble dans un grand projet, reprenant les symphonies de Bruckner avec la volonté de «démonter ces cathédrales pierre par pierre pour ensuite les reconstruire comme neuves». Surnommée «Symphonie Wagner» car dédiée au compositeur de Tristan et de Lohengrin, la Troisième Symphonie n’est pas le moins imposant de ces monuments. Tout comme les Rückert-Lieder offerts par Mahler à son épouse Alma, dont la partition avait été cachée par le compositeur dans un autre volume afin que sa destinataire l’y trouve. L’autre volume : Siegfried de Wagner. Pour relever le défi de ces relectures historiques, Anima Eterna convie la mezzo- soprano anglaise Dame Sarah Connolly, aussi à l’aise dans les ouvrages de Monteverdi, de Purcell et de Händel que dans ceux de Mendelssohn ou Schönberg.