Fermeture estivale

Nous vous informons que le guichet de billetterie est fermé du samedi 20 juillet au lundi 19 août 2024 inclus. Pendant cette période, vous pouvez continuer à réserver vos places à l’unité ou vous abonner en ligne. Pour toute question, vous pouvez également nous écrire à onl.billetterie@mairie-lyon.fr, nous vous répondrons à partir du 20 août. Nous vous souhaitons un très bel été.

Symphonique | Orchestre national de Lyon

Comment sont vos nuits ?

Falla / Schönberg

sam. 23 nov
Réserver
David Kadouch

Comment sont vos nuits ?

sam. 23 nov

Réserver

La nuit dans tous ses états : onirique chez Mendelssohn, scintillante chez Falla, un peu effrayante pour Moussorgski, transfigurée par Schönberg. Une nuit éclairée par la création vidéo de Netia Jones, donnant envie de veiller jusqu’au lever du jour.

Programme

Felix Mendelssohn Bartholdy

Ouverture du Songe d’une nuit d’été, op. 21

12 min
Manuel de Falla

Nuits dans les jardins d’Espagne

23 min
Modest Moussorgski

Une nuit sur le mont Chauve

12 min
Arnold Schönberg

La Nuit transfigurée

30 min

Distribution

Depuis trois ans à la tête de l’Orchestre national des Hauts-de-France, Johanna Malangré construit une relation privilégiée avec le public en l’entraînant avec elle dans ses propres mondes poétiques. Des mondes où la nature tient une place essentielle. Avec David Kadouch, soliste du poème concertant de Manuel de Falla, elle propose ici un tableau nocturne auquel Netia Jones offre un véritable écrin visuel. Violoniste de formation, l’artiste anglaise met en scène des opéras dans le monde entier mais voit dans le concert l’occasion de bâtir des contrepoints visuels et sonores encore plus subtils, emplis de symboles pour toucher à la part indicible de la musique. Au-delà de la féerie shakespearienne de Mendelssohn et d’une nuit de Sabbat propice aux trouvailles instrumentales de Moussorgski, la réunion des arts semble percer un peu du mystère de la nuit. Avec une magnifique rêverie de Schönberg qui raconte l’humilité, la faute et la rédemption, l’amour absolu, parce que tout devient possible.