Fermeture estivale

Nous vous informons que le guichet de billetterie est fermé du samedi 20 juillet au lundi 19 août 2024 inclus. Pendant cette période, vous pouvez continuer à réserver vos places à l’unité ou vous abonner en ligne. Pour toute question, vous pouvez également nous écrire à onl.billetterie@mairie-lyon.fr, nous vous répondrons à partir du 20 août. Nous vous souhaitons un très bel été.

Symphonique | Orchestre national de Lyon

Reflets du nord

Tabita Berglund

ven. 28 mar | sam. 29 mar
Réserver
Tabita Berglund

Reflets du nord

ven. 28 mar | sam. 29 mar

Réserver

La saison dernière, Tabita Berglund entraînait le public de l’Auditorium dans la folle aventure de Peer Gynt. À peine nommée première cheffe invitée de l’Orchestre symphonique de Détroit, elle est de retour pour nous faire de nouveau rêver aux grands espaces nordiques.

Programme

Kaija Saariaho

Lumière et Pesanteur

6 min
Ludvig Irgens-Jensen

Passacaille

20 min
Jean Sibelius

Lemminkäinen, quatre légendes pour orchestre, op. 22

50 min

De sa Norvège natale, Tabita Berglund apporte l’impressionnante Passacaille de Ludvig Irgens-Jensen, pièce très populaire dans son pays, grande fugue symphonique encadrée de variations sur un thème obstiné. La cheffe feuillette ensuite le Kalevala, la saga ancestrale des Finnois, que Sibelius met en musique de manière très imagée. Après avoir voulu percer les secrets de la mort, le héros Lemminkäinen est précipité dans les eaux infernales de Tuonela, sur lesquelles nages un somptueux cygne (le second mouvement de cette suite, «Le Cygne de Tuonela», est peut-être le plus beau solo de cor anglais du répertoire). Sa mère repêche et recoud son corps déchiqueté, le rendant à la vie. Tirée du vaste oratorio La Passion de Simone de Kaija Saariaho, la brève pièce d’ouverture offre au grand orchestre une écriture tout en légèreté, comme pour pénétrer les pensées de la philosophe Simone Weil par une double expérience de la pesanteur et de la grâce.

Dans le cadre d’Unanimes ! Avec les compositrices. Attentif depuis plusieurs années à la place des femmes dans sa programmation, l’Auditorium-Orchestre national de Lyon participe à cette initiative de l’Association française des orchestres (AFO) dédiée à la promotion des compositrices et de leur répertoire.