Symphonique | Orchestre national de Lyon

La Moldau

Nikolaj Szeps-Znaider

ven. 13 mai | sam. 14 mai
Réserver

La Moldau

ven. 13 mai | sam. 14 mai

Réserver

Qui peut résister aux flots ensorcelants de La Moldau ? Cette page illustre a même occulté les cinq mouvements qui l’entourent pour former Má vlast [Ma Patrie], fresque spectaculaire évoquant les beautés de la Bohême et les hauts faits de son histoire. Nikolaj Szeps-Znaider nous invite à un voyage trépidant : une éblouissante démonstration orchestrale, un débordement de couleurs et de sensations.

Programme

Bedřich Smetana

Má vlast

75 min

Pour les Tchèques, Má vlast est comme un hymne national ; chaque année, le 12 mai, jour anniversaire de la disparition de Smetana, cette partition monumentale ouvre le festival du Printemps de Prague. Dans l’éveil des nations européennes, au milieu du XIXe siècle, cet ensemble de six tableaux historiques et naturels symbolisa plus que toute autre œuvre d’art les espoirs et la fierté de ce peuple, à Prague comme à l’étranger : pas besoin de parler tchèque pour être emporté par les flots de la Moldau, se perdre dans la sombre forêt de Bohême ou être écrasé de majesté par Vyšehrad, la forteresse qui veille sur Prague ! Nikolaj Szeps-Znaider est notre guide dans ces lieux légendaires, à la rencontre de la guerrière Šárka, des rebelles hussites ou du roi Venceslas Ier, saint patron de la Bohême. Les six mouvements de Má vlast déploient une incroyable profusion d’images et d’émotions. Mais surtout, joués ensemble, ils révèlent la cohésion magistrale de cette symphonie inavouée, tissée d’échos d’un mouvement à l’autre.

Concert Avant-scène le vendredi à 19h et le samedi à 17h.
Les jeunes talents du CNSMD de Lyon vous proposent un prélude musical une heure avant votre concert. Grande salle, entrée et placement libres sur présentation du billet de concert (durée : 20 minutes).

Vendredi 13 mai à 19h
Pierre Barbigant 
Pfoebenschwanz
Frank Bartholomeus Muteta Kokodácz vel ut re mi fa et converso
Pierre Sandrin Doulce mémoire
Claude Gervaise Pavane et Gaillarde «l'Admiral»
Claude Gervaise Pavane et Gaillarde «Si je m'en vais»

Lucas Alvarado, viole de gambe 
Haruna Nakaie, viole de gambe
Fanny Goubault, violon baroque
Ondrej Hanus, flûte à bec
Morgan Marquie, luth

Samedi 14 mai à 17h
Antonín Dvořák
 Quatuor à cordes n°11 en Do Majeur, op. 61

Su-Anne Hugon, violon
Marie Delaunay-Quenechdu, violon
Théo Hubert, alto
Armand Safavi, violoncelle