INFORMATIONS COVID-19

Toutes les manifestations prévues jusqu'à la fin de la saison 19/20 sont annulées. En savoir +

Symphonique | Orchestre national de Lyon

CONCERT D’OUVERTURE

Nikolaj Szeps-Znaider / Yuja Wang

jeu. 17 sep
Réserver
Orchestre national de Lyon sur scène

CONCERT D’OUVERTURE

jeu. 17 sep

Réserver

Sur les flots de Mendelssohn et Wagner, en compagnie de Prométhée le voleur de feu, embarquez pour le voyage trépidant d’une nouvelle saison en compagnie de Nikolaj Szeps-Znaider, pour sa prise de fonctions à la tête de l’Orchestre national de Lyon. Avec en guest stars la pianiste Yuja Wang et la comédienne Julie Depardieu.

Programme

Ludwig van Beethoven

Ouverture des Créatures de Prométhée

5 min
Felix Mendelssohn Bartholdy

Mer calme et Heureux Voyage

12 min
Richard Wagner

Ouverture du Vaisseau fantôme

11 min
Alexandre Scriabine

Prométhée, ou Le Poème du feu

24 min
Igor Stravinsky

L’Oiseau de feu (suite d’orchestre de 1919)

12 min

Distribution

piano
comédienne
Claudia Stavisky
dramaturgie et mise en scène

Le voyage est découverte, partage, émerveillement. Il est aussi grands espaces, comme dans les deux peintures marines de Mendelssohn et Wagner. Mer calme et Heureux Voyage commence par un tableau sonore idyllique puis laisse éclater l’euphorie du départ. Le voyageur de Mendelssohn est béni des dieux, au contraire du Hollandais volant de Wagner, condamné à errer sur les flots sur son fantomatique voilier pour avoir défié Dieu. La tempétueuse ouverture du Vaisseau fantôme donne un aperçu de la puissance de l’ouvrage entier, que Nikolaj Szeps-Znaider et l’Orchestre national de Lyon nous feront entendre in extenso pour refermer la saison.
Le voyage est aussi quête. Et celle de Prométhée n’est-elle pas la quête ultime ? Lui aussi défia les dieux en dérobant le feu sacré au sommet de l’Olympe, ce qui lui valut un terrible châtiment de la part de Zeus : être attaché à un rocher où l’Aigle du Caucase venait chaque jour dévorer son foie, qui repoussait la nuit suivante. Ce mythe ne pouvait qu’inspirer deux compositeurs qui comptèrent parmi les plus audacieux : Beethoven dans son ballet Les Créatures de Prométhée et Scriabine dans Prométhée, ou le Poème du feu. Une œuvre à la démesure du mythe, mi-poème symphonique mi-concerto pour piano, réunissant un orchestre colossal, le grand orgue de l’Auditorium et un «orgue de lumière» projetant les couleurs correspondant par synesthésie à certains sons. Avec au piano Yuja Wang, virtuose étourdissante, l’effet promet d’être impressionnant. L’Oiseau de feu complétera ce programme de ses mille couleurs et de ses rythmes irrésistibles.

Découvrez les mesures que nous prenons dans le contexte sanitaire actuel pour vous permettre d’assister à vos concerts dans les meilleures conditions.